Les Chroniques du Consulat

Forum réservé au Roleplay sur Minecraft
Le_Grand_Duc
Messages : 132
Inscription : 28 mars 2016, 19:45
Pseudo Minecraft : Alarik_
Contact :

Les Chroniques du Consulat

Messagepar Le_Grand_Duc » 25 juin 2021, 15:15

Les Chroniques du Consulat - L’ordre de Vesperia-

Vesperia est de ses factions qui constituent les mythes et légendes du monde d’Asheim. Auprès d’elle, il eut entre autres Daedra, Monolithe, Eclairs, MOI, TOI, YMCA , Zeppelins, PowerMade, Illydiel et plus récemment, de souvenirs d’Hommes, Isteria, DressRosa, Ragnarok, Solarys, Hjalmar, Genesis et Eternia, le dernier Empire.

Certains de ces Empires survécurent aux périodes troubles de notre Histoire mondiale, de nos guerres intestines qui surpassent les générations d’Hommes et de valeureux combattants.
Mais de celles-ci ne subsistent que des chroniqueurs, des passeurs de mémoires qui soutiennent encore à bout de bras la diversité de nos cultures et de nos histoires individuelles. Des Atlas qui sont les piliers de la transmission des savoirs et des connaissances des peuples.
Tandis que les fusions et les divisions culturelles et politiques se travestissent sous des noms différents qui voilent le reflet de ces Histoires. Subsiste néanmoins une volonté d’être et de survivre en se mélangeant. Ainsi est apparu de ce mélange des peuples Promitheas, Selkia, Meresis, Consulat, Revara et l’éternelle Dressrosa.

Des péripéties mondiale, de ses éclats, de ses fracas, surgit un peuple. Il n’est plus un gouvernement. Mais résonne encore dans nos mémoires,vrombit encore dans nos cœurs, et son nom rappelle à tous ce qu’il a été. Nous l’appelions et l’appelons; Vesperia

A l’origine de cette nation une faction vindicative, querelleuse de barbares violents. Fortress. Détruite, saccagée, annihilée, mais toujours rebâtie, Elle deviendra l’inaltérable Vesperia et formera une nation politique, stratégique, économique et militaire surpassant tous les pronostics, toutes les ambitions.
Vivant de guerres perpétuelles, ses dirigeants successifs devinrent dévoyés à se complaire de cette fortune de biens matériels et immatériels. Vesperia, peu à peu disparu, comme tout, elle eût une fin.

Cette fin est un tas de cendres qui dissimule une braise encore rougeoyante. Cette braise est l’Ordre de Vesperia.

Les valeureux guerriers de L’Ordre, proscrits de leur territoire de légende, étaient devenus des nomades sans frontières. Pillant, marchandant à travers le monde. Toujours unis par les mêmes valeurs, par la même ferveur, les mêmes croyances et le même but; faire perdurer la grandeur de Vesperia à travers les âges.

Quand le dernier Empire du monde se divisa en factions rivales en l’an 809. Que d’Eternia renaissait Macedonia, naquit Orbal et débuta leur opposition féroce. Vesperia intervenu. Non comme une nation, mais comme des mercenaires armés bannis des grandes cités de ce monde.

La guerre qui divisa ce reliquat d’Empire était devenue une impasse aux premiers mois du conflit, dès l’an 809. Orbal avait conquis la cité entière de Pergame. Le Roi Le_Grand_Duc Ier était en fuite, la ville mise à sac, pillée. Le Royaume de Macedonia en exil fit appel aux mercenaires de l’Ordre de Vesperia. La ville reprise des mains des apatrides d’Orbal - qui partiront se replier sur leur île fortifiée. Sera abandonnée tant elle était saccagée et tant la population avait dû fuir les guerres militaires et les soulèvements civils.
De cette alliance militaire entre le vieux royaume de Macédonia, retranché dans une de ces colonies du Nord, et l’Ordre de Vesparia résultera une entente cordiale d’intégrer les mercenaires à l’armée officielle mais gardera son identité historique et son indépendance dans sa gestion et son commandement.

L’Ordre officie toujours militairement auprès de Macédonia dont le nom est aujourd’hui Consulat. Il est garant non seulement de ses traditions ancestrales et de sa transmission mais veille également au respect des préceptes de la Grande Constitution du Consulat. L’Ordre est garde et dépositaire du bon ordre et du respect des termes constitutifs de cette nation polyglotte auprès duquel il a participé à forger, à modeler et à diffuser les principes. Il a autorité sur la population et sur ses dirigeants. Il peut enjoindre et se saisir d’une commission de Salut Public et se place comme médiateur entre le peuple et le gouvernement. Hommes de terrain et penseurs. Ils sont un état dans l'État.
Gardiens de la forteresse du Mâl Berg, siège de l'Assemblée des Etats du Protectorat. Il a autorité sur la tenue morale d’un monde qui faillit être bafoué sans les valeurs qu’il sut maintenir et véhiculer.

C’est ainsi, en résumé, que Vesperia vit le jour, vécu et vit encore dans nos mémoires et dans nos temples.


Ici, la première présentation de Vesperia viewtopic.php?f=220&t=14804&p=110441&hilit=vesperia#p110441
Dernière édition par Le_Grand_Duc le 25 juin 2021, 18:36, édité 1 fois.
Kaeser Konsul du Consulat Septentrional


---=============================---
~-~Ancien Empereur des Empires Unis ~-~
~-~ex-chevalier de Thunderlords ~-~
~-~Altesse sérenissime de Macédonia ~-~

Le_Grand_Duc
Messages : 132
Inscription : 28 mars 2016, 19:45
Pseudo Minecraft : Alarik_
Contact :

Les Chroniques du Consulat

Messagepar Le_Grand_Duc » 25 juin 2021, 16:18

Les Chroniques du Consulat - Le Mâl-Berg

Article Ier de la Constitution du Consulat -
Ce n'est pas un pouvoir de la même essence que le pouvoir monarchique qui se trouve transféré dans le Corps de la nation, mais le transfert de ce pouvoir opère une transformation de la nature même du pouvoir souverain. La Nation, être anonyme et abstrait, est le titulaire d’un pouvoir qu’elle ne peut pas exercer par elle-même, mais dont elle doit, par conséquent, « déléguer » l’exercice à des « représentants »

Par ce principe, le Consulat - résultat d’un Royaume disséminé et de son incorporation dans une culture béotienne qu’elle n’avait jamais pu vaincre et maîtriser malgré sa colonisation - se constitue comme une démocratie représentative dont les dépositaires sont les 3 Konsuls.
Cet article fondateur est au carrefour de deux traditions. La tradition d’assemblée populaire de Macédonia et les traditions de conseils d’anciens. Descendant des Pagus du Nord de l’Empire d’Eternia.

Alors que Macédonia, aux balbutiements de son existence, convoquait ces assemblées populaires en place publique. Les agoras se vidèrent au fil du temps et laissèrent place aux hémicycles bien couverts de leurs dômes audacieux. Dans une société de plus en plus institutionnalisée, administrée, réglementée et dont la législation théorisera tous les principes moraux. Les révoltes populaires se rapprochaient de plus en plus près des lourdes portes en bronze du Sénat de Pergame.
Après l’exil des macédoniens dans les colonies du Pagus du Nord, en 809-811,les traditions se mélèrent et les grands législateurs de Pergame sauront déléguer le pouvoir aux autochtones. Les macédoniens intégreront les institutions ancestrales du Pagus. Ils intégreront les droits coutumiers et les coutumes orales du Pagus à la nouvelle Constitution du Consulat. En tant que principes admis par tous selon un long usage et selon une volonté de métissage social.

Le Mâl-Berg est l'emblème des legs des traditions ancestrales des colonies de Macédonia.


Cette Assemblée politique et juridique ancestrale réunissaient sages et anciens de la communauté du Pagus avant même sa colonisation par Macedonia. Les délibérations étaient instruites sur l’une des collines qui entourent et ceignent comme un rempart naturel, encore aujourd’hui, la vallée du Pagus.
En lieu et place du Mâl Berg est aujourd’hui bâti le Castrum Mâl Berg situé entre le village de Massilia et la vallée du Pagus, fief de la cité de l’administration du Consulat.

Très vite, cette forme d’assemblée va s'altérer, car trop contraignante, au détriment d’une assemblée de sénateurs. Le Mâl-Berg est devenu le siège de l'Assemblée des Etats du Protectorat du Consulat. Une parti du Castrum abrite l'école militaire Astrius Venanticus dont la fondation remonte aux temps légendairex de Vesperia. Le Grand Maître et les membres émérites de l’Ordre de Vesperia sont le comité de Surveillance Morale de l'Assemblée et gèrent la protection militaire et l'administration de la place forte.

Bien qu'édulcorées. Nos institutions doivent se renouveler, fusionner, disparaître et être remplacées. Nos Temples et nos châteaux nous rappellent des passés parfois plus glorieux, mais démontrent que le monde bouge.
Kaeser Konsul du Consulat Septentrional


---=============================---
~-~Ancien Empereur des Empires Unis ~-~
~-~ex-chevalier de Thunderlords ~-~
~-~Altesse sérenissime de Macédonia ~-~

Le_Grand_Duc
Messages : 132
Inscription : 28 mars 2016, 19:45
Pseudo Minecraft : Alarik_
Contact :

Re: Les Chroniques du Consulat

Messagepar Le_Grand_Duc » 28 juin 2021, 16:13

-----------------------------------------------------------------------------------------

Les Chroniques de Consulat - Du Septentrion au Midi ou La Genèse du Consulat
Livre Ier


De l’Orient à l’Occident, la course du soleil guide le voyageur et rappelle à celui qui le suit le passage indéniable du temps.


Toutes les histoires puisent leurs sources et leurs influences bien loin des terrains d’où on les connaît. De chaque histoire sont extraits des mythes, des légendes dont la véracité est plus ou moins fondée. La genèse du Consulat provient d’épistémê sûres. Elles sont issues du vieux monde dont les traces écrites remontent à l’an de grâce 502 après Amrac. Ainsi, dans cet article, nous nous efforcerons d’en récapituler brièvement les faits.

A l’heure où des civilisations commençaient à proliférer dans les terres australes. Les chevaliers de Thunderlords - congrégation indépendante de moines chevaliers - étaient incorporés par la force militaire à l’Empire Éclairs. Leurs Terres saisit, leurs richesses incommensurables et leur autonomie confisquée, forcaient certains des nobles chevaliers à prendre la fuite laissant tout ce qu’il possédaient. De ceux qui restèrent au château conventuel, d’aucuns auraient également fuit si nous leur avions annoncé la guerre qui perdra Eclairs contre Ragnarock.
De ces chevaliers, en disgrâce depuis longtemps auprès de ses confrères, Le_Grand_Duc, était de ceux-là. Partit chercher fortune - fortune du savoir ou du capital nul n’en sait- dans les nouvelles cités qui se fondaient dans le Midi du monde d’Asheim.
Passant Istéria et la grande porte menant au désert, Le_Grand_Duc et sa suite, alourdis par la pénibilité de ce long voyage, trouvèrent refuge à Macedonia. Cette jeune cité était habitée de pèlerins nomades qui s’étaient depuis quelques décennies, installés dans cette zone de désert.
Desservie par la mer venant cloître la bordure du monde. Ils avaient batî un unique monument dans lequel ils vivaient. Cet hardi bâtiment, élevé sur une colline aplanie, mesurait plus de 200 mètres dans lesquels étaient répartis les dix niveaux d’habitation. Surmonté d’une flamme flamboyante qui brillait à travers tout le paysage à plusieurs lieues à la ronde. Il était un phare. Le plus haut du monde. Un phare qui avait guidé Le_Grand_duc jusqu’ici. Un phare qui illuminera cette cité et ses habitants. Dans leurs âmes et mémoires. Pour toujours.
C’est de ce monument que sera élevée la dernière grande cité de ce monde.



-----------------------------------------------------------------------------------------

Les Chroniques de Consulat - Du Septentrion au Midi ou La Genèse du Consulat
Livre II


Au crépuscule de cette genèse est notre déroute.


A l’heure où les coqs entonnent leurs chants dans les basses cours avoisinantes vidées de leurs propriétaires. Le_Grand_Duc de Pergame, dernier Roi de Macédoine, croupissait encore dans les effluves de son bain tiédi par la fraîcheur du matin. Ses généraux; Blaze et Dynamo venaient à sa rencontre. Ils étaient de ses fidèles, les derniers peut-être, à pouvoir entrer dans les appartements royaux sans frapper. Du reste le palais n’avait plus beaucoup d’atouts pour mériter le qualificatif de “royal”. La ville scindée en deux zones, l’une loyaliste maintenue par l’Ordre de Vesperia, la seconde défendue par les traîtres d’Orbal. Manifestait de la déchéance royale et de la vieille villa qu'occupe son prétendant en attendant la fin des hostilités. De sa beauté antique à laquelle elle pouvait prétendre quelques mois auparavant. Ni le crépis fendu de ses façades, ni la bibliothèque pillée durant les meurtres des sénateurs ne pouvaient suggérer ce qu’elle avait pu être.
Ce matin-ci, dans la chambre où trônait la baignoire, entraient les fervents généraux.

Votre excellence, Orbal et ses troupes ont déserté avec les trirèmes qui n’avaient pas pris le fond. Ils louvoyaient il y’a encore une heure mais ont fini par empanner. Le palais est en flamme mais la ville est sauvée !! S’exclame l’un d’eux.

Pouvons-nous commander à l’Ordre et à la compagnie de la Garde de s’emparer militairement de la ville Votre Excellence ?

La peau diaphane. Le_Grand_Duc enjambait les bords de la baignoire. L’un des généraux le couvrit d’un himation en coton d’excellente facture, reliquat de son royal exercice.

Le ville n’appartient plus aux macédoniens. Les marques de cette révolte et de la guerre sont des traces indélébiles qui tâcheront à jamais cette zone désertique. Confions là aux très saints Admin. Répond l’admirable meneur.
Nous garderons la place en attendant le résultat des décisions des Célicoles. Puis nous la rendrons. Nul n’y a plus sa place.

Étonné, les intrépides militaires, pantois, le souffle coupé par la surprise, ne répondirent jamais à cette affirmation.

La ville à jamais abandonné, dont l’histoire n’est plus relatée. Mais consignée dans les parchemins restituées par ses contemporains.Conservée dans les pages pêle -mêles de la bibliothèque du palais consulaire. Vous est transmise elliptiquement pour être perpétuée.

L’Histoire nous permet d'acquérir des expériences qui nous seront transmises comme valeurs inaltérables. Posséder ces valeurs dont nous n’avons pas connu les faits qui les ont fondées en cause la désuétude et l’avilisme. Consulat s’efforce de sauvegarder et d’éterniser les leçons qui l’ont façonné.

Ancien post de présentation d’Eclairs
viewtopic.php?f=22&t=12690&hilit=Eclairs
Ancien post de présentation d’Istéria
viewtopic.php?t=18642
Histoire de la fin du dernier Empire d’Eternia
viewtopic.php?f=9&t=23814&p=213044&hilit=consulat#p213044
Kaeser Konsul du Consulat Septentrional


---=============================---
~-~Ancien Empereur des Empires Unis ~-~
~-~ex-chevalier de Thunderlords ~-~
~-~Altesse sérenissime de Macédonia ~-~


Revenir vers « Roleplay »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités